Collectivite

Collectivité

Voici les articles et les pages que nous avons sélectionnés à l’attention des collectivités territoriales. Elles présentent plus particulièrement la complémentarité des compétences d’Aquavesc, d’Hydreaulys et du SMAERG, qui couvrent l’ensemble du petit cycle de l’eau.

HYDREAULYS

HYDREAULYS Hydreaulys est un établissement territorial en charge de la collecte, du transport et de l’assainissement des eaux usées et pluviales de la plaine de Versailles. Il gère également l'aménagement, la restauration, l'entretien et la mise en valeur du Ru de Gally. Le syndicat est administré par un comité composé de deux délégués par commune, élus par les conseillers municipaux. Le syndicat est constitué pour une durée illimitée. Son bureau est élu à la suite des élections municipales. Parmi ses membres : un président ; 8 vice-présidents Bureau Président Claude Jamati 1er Vice-Président Grégoire de la RONCIÈRE Finances 2e Vice-Président Thierry ESSLING Gestion du ru de Gally / Ouvrages de régulation 3e Vice-Pésident Philippe BRILLAULT Environnement, santé / Prospective territoriale 4e Vice-Pésident Jean-Pierre PLUYAUD Transport et collecte 5e Vice-Pésident Sonia BRAU Communication 6e Vice-Pésident Stéphane MIRAMBEAU Traitement 7e Vice-Pésident Magali ORDAS Marchés publics 8e Vice-Pésident Anne CARATGE Patrimoine foncier   Le syndicat a délégué à la SEVESC certaines missions à travers trois contrats de délégation de service public. La SEVESC exploite pour le compte d’Hydreaulys 33 ouvrages de stockage ou de refoulement des eaux usées ou pluviales, plus de 215 km (135 km de réseaux de collecte et 80 km de réseaux de transport) de réseaux de collecte et de transport et l’usine d’épuration Carré de réunion. Consultez le dernier rapport d’activité d'HYDREAULYS, les statuts et derniers actes administratifs.

Innovations

INNOVATIONS La valorisation des boues Au cours des différentes étapes de traitement des eaux usées, des boues sont produites, récoltées et enfermées dans deux méthaniseurs. La méthanisation est un procédé anaérobie (c’est-à-dire en l’absence d’oxygène) naturel de transformation de la matière organique en énergie par des bactéries : c’est la chaleur et les conditions anaérobies qui permettent la prolifération de ces bactéries. Le biogaz produit sert en partie à l’alimentation électrique de l’usine. Déshydratées et enrichies avec de la chaux vive, les boues récupérées sont épandues dans les champs des environs. En valorisant cette matière, Hydreaulys poursuit une démarche environnementale à laquelle le syndicat est fermement attaché. En savoir plus sur la valorisation agricoles des boues Hydreau 360, l’outil de pilotage Hydreau 360 intègre et agrège 70 000 données, produites en continu sur l’usine de traitement des eaux usées Carré de Réunion et ses réseaux, récoltées grâce à des capteurs et des sondes positionnés sur les ouvrages et les canalisations du système d’assainissement. Cet outil permet d’identifier tout type de dysfonctionnement afin d’anticiper et éviter les crises potentielles.

Adoucissement de l’eau

ADOUCISSEMENT DE L’EAU Les bienfaits du calcaire Présent naturellement dans l’eau, le calcaire, riche en magnésium, minéraux et calcium, est indispensable à l’homme. Mais quand son taux est trop élevé – on parle alors d’eau « dure » –, il devient source de désagréments pour les consommateurs : usure prématurée des appareils domestiques, risque de fuites, irritations des peaux sensibles…   La décarbonatation collective : un procédé innovant AQUAVESC a opté pour une nouvelle solution d’adoucissement de l’eau : la décarbonatation collective, qui consiste à enlever le calcaire en excédent dès l’étape de production d’eau potable par un procédé de décantation. Ce procédé consiste à augmenter le PH de l’eau avec un réactif alcalin (ici, de la soude). Le calcaire se forme et décante au fond de l’ouvrage. L’eau claire est ensuite récupérée en partie supérieure pour être filtrée. Pour mettre en place ce traitement, une unité complémentaire a été bâtie sur le site de l’usine de Louveciennes. Elle est entrée en service en 2017. Avant la mise en place de ce procédé, la dureté de l’eau distribuée était de 35° F. La décarbonatation collective a permis de l’adoucir considérablement, puisqu’elle est aujourd’hui à 20° F. Ce procédé a permis aux consommateurs alimentés par AQUAVESC d’économiser aux alentours de 200 euros par an et par foyer. Un circuit vertueux Les 4 000 tonnes de calcaire extraites chaque année sont déshydratées puis utilisées comme boue d’épandage par les agriculteurs d’une cinquantaine de communes de la région. Cet apport calcique naturel neutralise l’acidité de certains sols, néfastes pour les cultures.

Contrôles et qualité

CONTROLE ET QUALITÉ AQUAVESC met tout en œuvre pour satisfaire l’attente légitime des consommateurs : une eau de bonne qualité. Deux critères sont essentiels. L’hygiène L’eau destinée à la consommation répond à des normes de qualité très strictes définies par le code de la santé publique. Elle est contrôlée en amont de l’usine (l’eau brute) et à sa sortie de l’usine (eau potable). En amont : l’agence régionale de santé (ARS) contrôle la qualité de l’eau brute sur une dizaine de prélèvements au niveau des forages. La SEOP, délégataire, effectue elle aussi des contrôles. L’eau prélevée dans la nappe phréatique de Croissy-sur-Seine est ainsi soumise à de nombreuses analyses. En sortie d’usine : pour être potable, l’eau doit répondre à de nombreux critères biologiques, physico-chimiques et organoleptiques (odeur, saveur). L’ARS effectue des contrôles sanitaires avec plus de 10 000 analyses par an sur le territoire, qui portent sur l’ensemble du système d’alimentation en eau (usine, réservoirs et réseaux de distribution). Les échantillons d’eau prélevés sont analysés par des laboratoires agréés par le ministère de la Santé. La SEOP assure, quant à elle, une surveillance permanente grâce à plus de 100 capteurs, l’analyse de prélèvements dans les laboratoires de l’usine et l’envoi d’échantillons ponctuels à un laboratoire accrédité. Le confort Si elle est consommable, l’eau n’en est pas pour autant transparente ou inodore. AQUAVESC s’attache à la rendre agréable à déguster. Grâce à un nouveau procédé de décarbonatation collective par décantation, l’eau est adoucie. L’usine de Louveciennes produit une eau allégée de 50 % du calcaire qu’elle contient. L’avantage est double : la durée de vie des appareils domestiques est prolongée et les consommations énergétiques baissent considérablement. Depuis la mise en place de ce procédé, on estime à près de 200 euros les économies annuelles réalisées pour un foyer de quatre personnes. Pour tout savoir sur la qualité de l’eau dans votre commune, vous pouvez consulter le site du ministère de la Santé.